Le Plan Communal de Sauvegarde (PCS)

un outil d'organisation des mesures immédiates

Plannifier votre sauvegarde et protection de la population

Mission expert :

Réalisation de votre Plan Communal de Sauvegarde

Le maire est responsable de la gestion des risques majeurs et de la mise en sécurité de sa population. Pour se faire, la commune doit pourvoir être guidée par une méthode de gestion de crise et de plannification des mesures immédiates. En cas d'évènements majeurs naturels ou technologiques, les acteurs communaux (élus, agents, entreprises partenaires, association, bénévoles...) déterminent, en fonction des risques connus, les mesures et actions communales adapées.

Nous vous accompagnons dans la confection du Plan Communal de Sauvegarde. Notre méthode repose sur deux points essentiels : la mise à disposition d'outils opérationnels prêts à l'emploi et l'acquisition des compétences nécessaires. Pour plus de 350 collectivités territoriales, représentant de 150 à 21000 habitants, nous avons à coeur d'adapter notre pédagogie aux besoins.
Notre objectif est de vous préparer pour diminuer au maximum les incertitudes et actions improvisées.

Realisation de votre PCS

Un dispositif communal de gestion de crise et d'aide à la décision

 

Un Diagnostic des risques préalable

Il ressence et localise les vulnérabilités, les enjeux et les aléas. Principalement rédigé avec le Dossier Départemental des Risques Majeurs (DDRM) et les informations gouvernementales, il reprend les risques majeurs naturels et technologiques.
GERISK s'occupe de ce travail préalable en complétant avec vos données historiques.


 

Des Fiches réflexes immédiates

Elles sont utilisées par les premiers arrivants se présentant au Poste de Commandement Communal (PCC).
Ces éléments sont réalisés par GERISK.


Des Fiches missions détaillées

Guide pratique retraçant les moments clefs d'une gestion de crise suivant le rôle au sein de la commune.
Ces éléments sont réalisés par GERISK.


Des Outils opérationnels

Cités dans les fiches missions ; ils apportent une aide pratique pour mettre en oeuvre les actions communales.
Ces éléments sont réalisés par GERISK.


 

Un Annuaire de crise et de moyens pratique

Il collecte tous les numéros utiles ainsi que l'inventaire des moyens internes et externes. C'est un outil opérationnel très complet. GERISK fournit une trame pré-remplie que la commune complétera suivant nos conseils.


 
Photo dicrim

Le DICRIM : Document d'Information Communal sur les RIsques Majeurs

Il reprend les informations transmises par le préfet. Le DICRIM informe les habitants de la commune des risques majeurs, naturels ou technologiques existants, et des mesures de prévention, de protection et de sauvegarde mises en œuvre face aux risques. Ce premier outil de communication informe les "bons réflexes" à adopter par la population.

Vous avez le choix dans le mode de restitution

Suivant votre commune et le contrat souscrit, vous aurez :

une Version
dématérialisée

un Format papier
sous classeur
(en option)

des Réunions
d'encadrement
(nombre variable)

Les missions Experts réalisées sur l’ensemble du Territoire National, peuvent être effectuées soit en présentiel, soit en visioconférence.

Suivant la configuration demandée, nous vous conseillons sur le nombre de réunion pour garantir une pédagogie optimale auprès du comité de pilotage.

Réunion d'accompagnement

Définissons vos besoins ! Envie d'un conseil ?

Mission expert :

Exercice de simulation

L’exercice de simulation est préparé par les experts GERISK à partir du Plan Communal de Sauvegarde et des risques existants sur le territoire communal. Il met en situation le Poste de Commandement Communal (PCC) qui est la cellule de crise de la commune.

L’objectif est d’en tester la mise en place et le fonctionnement durant toute la durée de la simulation. Deux coordinateurs minimum accompagnent l’exercice et ont chacun un rôle particulier : l’un représente l’ensemble des structures intervenant en cas d’événements majeurs (SDIS, Gendarmerie, Police, Préfet, Entreprises diverses, Associations…) ; l’autre anime, observe, évalue l’exercice au sein du PCC.

Exercice de simulation

   6° Les modalités d'exercice permettant de tester le plan communal de sauvegarde et de formation des acteurs  

Le PCS est complété par... , Article R731-4 du Code de la sécurité intérieure

Logiciel PCS DICRIM

Vous souhaitez qu'une coquille vide ?

Si vous n'avez besoin que d'une aide sur l'arboressance d'un Plan Communal de Sauvegarde, vous pouvez profiter de nos outils en achetant notre modèle.

En savoir +

Le Plan Communale de Sauvegarde (PCS) est un document de compétence communale contribuant à l'information préventive et à la protection des populations. Instauré par l'article 13 de la loi n°004-811 du 13 août 2004 de modernisation de la Sécurité Civile, il détermine et fixe, en fonction des risques majeurs connus, l'organisation locale pour faire face à une crise et la gérer.

Le décret n°2005-1156 du 13 septembre 2005 relatif au PCS rend obligatoire le Plan Communal de Sauvegarde dans les communes :

  • dotées d'un Plan de Prévention des Risques Naturels (PPRN) approuvé ;
  • comprises dans le périmètre d'un Plan Particulier d'Intervention (PPI).

Il précise également, que ce document doit être réalisé dans les deux ans à compter de la date d'approbation des PPRN et/ou PPI.

Outre le cadre légal, toutes les communes sont susceptibles d'être soumises à des évènements météorologiques nécessitant une mobilisation d'urgence de la collectivité.

Son objectif est de se préparer préalablement en se formant, en se dotant de modes d’organisation, d’outils techniques pour pouvoir faire face à tous ces cas et éviter ainsi de basculer dans une crise.

La mise en oeuvre d’une démarche d’information préventive des populations face aux risques majeurs et notamment l’élaboration du Document d’Information Communal sur les RIsques Majeurs (DICRIM) est intimement liée à la démarche PCS. Les deux approches sont complémentaires, elles permettent de donner tout son sens à l’information délivrée au citoyen et plus particulièrement aux consignes qui conditionnent la réaction de la population en cas d’événement.

Prévu par l'article R. 125-11 du Code de l'environnement, il est réalisé par le maire et reprend les informations transmises par le préfet.

Librement consultable en mairie, la réglementation impose au maire de faire connaître au public l'existence du DICRIM par un avis affiché à la mairie pendant deux mois au moins.