Qui souhaite « bon courage » en début de journée ? ✋

Plus de 8 salariés sur 10 utilisent ce « bon courage ». Plus de la moitié formulent régulièrement « ça va comme un lundi » et c’est sans compter « faut bien reprendre un jour » pendant la rentrée.

Pourtant cet encouragement répété n’est, s’en doute, pas si anodin que cela. Que dit votre langage sur vous ?

Cette connotation symbolique forte sous-entend que la tâche à venir est une souffrance ou du moins pénible. Dans certains cas, c’est effectivement vrai et nous devons les soutenir. Mais en France, ce n’est heureusement pas systématique. Cette négativité répétée génère un état d’esprit non productif en agissant sur le comportement de celui qui le dit et ceux qui l’écoutent.

C’est la répétitivité de l’usage qui transforme le sens de ces expressions en spirale négative. Redonnons leurs intérêts en les utilisant à bon escient. D’ailleurs, le courage est une belle vertu. Il est nécessaire pour certaines tâches.

Finalement, afin d'améliorer au quotidien la QVT Qualité de Vie au Travail, restons simples en souhaitant sincèrement à chacun une « bonne journée ».

Coffee break

- : Expert A

Articles Instant pause-café Expert A